Test et déballage IPhone 3g en Photo et Vidéo

Publié le par Information Hight du moment

Test IPhone 3G:

 
Le téléphone:
Malgré toutes ses nombreuses fonctions multimédias, l’iPhone 3G bénéficie d’une application téléphone très aboutie. La qualité d’écoute est bonne et le microphone est lui aussi performant, en mode haut parleur, le son sature un peu mais rien de bien grave.Vous ne le savez peut être pas, mais bien souvent, votre téléphone possède de très nombreuses fonctionnalités lorsque vous passez un appel. La mise en place de certaines fonctions sont tellement bien cachés que vous ne soupçonnez même pas leur existence. Apple à réalisé ici une interface tellement simple que toutes ces fonctionnalités que vous n’oseriez même pas utiliser en temps normal sont très faciles d’accès.
 
Par exemple l’iPhone 3G permet de réaliser des conférences téléphoniques en ajoutant des contacts en seulement deux pressions sur l’écran, une fonction très aboutie et très rapide à mettre en place. Ainsi, il est possible de réaliser des appels groupés à de nombreux contacts simultanément.

Depuis l’écran de la conversation, il est également possible de passer d’un seul geste de l’oreillette Bluetooth, au mode mains-libre et revenir en conversation classique, une manipulation simple, pas toujours facile avec d’autres terminaux.
Grâce au bouton Home, il est possible de se rendre dans les menus du téléphone, presque toutes les applications non ajoutées sont disponible en conversation, un point très appréciable quand vous essayez par exemple de guider quelqu’un avec le programme Maps !

La grande nouveauté de l’iPhone chez Orange, est également la fameuse « Messagerie Visuelle » ! Plus la peine de composer le 888 pour les utilisateurs Orange, votre répondeur se trouve directement sur l’iPhone. Ainsi, la consultation des messages vocaux est beaucoup plus facile.

Un gros travail sur le système de messagerie a été fait par Apple pour la sortie de l’iPhone 3G. Des fonctions ont été ajoutées pour finalement avoir un terminal « presque » à la hauteur des mobiles d’aujourd’hui. Presque, parce qu’il n’intègre toujours pas la possibilité d’envoyer ou de recevoir des MMS, c’est le très gros défaut de l’iPhone qui lui a été bien souvent reproché !

Hors les MMS, l’iPhone 3G intègre désormais grâce au firmware 2.0, la compatibilité avec des serveurs Exchange de Microsoft, une technologie nommé également Push Mail. Du coup, ce n’est plus le téléphone qui consulte vos Mails, mais le serveur distant qui prévient votre téléphone de l’arrivée d’un nouveau message.

Le problème c’est que l’iPhone ne gère que très peu des possibilités d’un serveur de ce type. Outre la réception d’un message dans la boite de réception, la consultation et la synchronisation des autres dossiers de stockage est impossible tout comme le marquage d’un message et beaucoup d’autres détails. L’idéal pour les personnes recherchant absolument cette technologie est de s’offrir un Windows Mobile qui réalise véritablement toutes les synchronisations possibles. Avec ses quelques manques, le Push Mail de l’iPhone 3G est à peine comparable à de l’IMAP, un protocole de synchronisation de serveur également présent sur l’appareil Apple, mais sans la notification depuis le serveur.

De plus, l’autonomie se réduit à vue d’œil une fois le Push Mail activé !
Bien entendu, l’iPhone 3G permet d’envoyer des messages de type SMS, mais cette fois, il brille dans cette fonctionnalité. Tout est bien géré et surtout bien organisé ! En effet, l’iPhone 3G gère les SMS sous forme de conversation par contact comme vous pouvez le voir sur nos différentes captures d’écran. Seul regret, la zone de rédaction est tellement petite qu’il est impossible de relire son message avant de l’envoyer.

Ergonomie et utilisation:

L’iPhone 3G utilise le système d’exploitation Mac OSX Mobile développé par Apple. Cet OS est actuellement le plus évolué et le plus simple d’utilisation par rapport à son premier concurrent, Windows Mobile.

Mac OSX Mobile est bourré de petites astuces qui facilitent encore plus son utilisation. Par exemple le bouton « Home » peut être cliqué doublement, ce qui affiche bien souvent le menu de raccourci vers les boutons, permettant de gérer le lecteur audio aussi bien l’appareil verrouillé qu’actif. Il y a beaucoup d’autres petites astuces qu’il faut découvrir au fur et à mesure que l’on utilise l’appareil. Des petits détails qui font de ce système d’exploitation le plus exceptionnel de tous à l’heure actuelle.

Grâce à une navigation hors du commun entre les menus, l’ergonomie est au rendez-vous. Chacune des actions est simple d’exécution ce qui permet à beaucoup de gens de se demander comment ils ont fait pour se passer d’un tel système pendant tant de temps. 
Une vidéo de la maniabilité de l’appareil vaut mieux que des belles paroles pour découvrir véritablement l’ergonomie à l’utilisation de ce beau joujou.

Au quotidien l’iPhone 3G est donc vraiment agréable à utiliser et rendra bon nombre d’utilisateurs complètements accros, malheureusement il n’existe pas encore de cure de réadaptation à un autre téléphone, alors prenez garde !

Ne nous avançons pas trop en disant que Mac OSX Mobile est le système le plus ergonomique du marché de la téléphonie actuellement. Il est à l’image des systèmes Mac OS en général ! (On entend de là les pros Windows crier !)

L’autonomie annoncée par Apple était très correct, les premiers tests ont affirmés que l’iPhone 3G ne tient pas si longtemps qu’annoncé. Elle se révèlera finalement correct et plutôt égale à celle de ses concurrents.
En écoute de musique : 15 heures
En surf sur Internet : 6 heures
En utilisation générale et moyenne : 2 jours
En utilisation intense : 5 heures (Google Maps/GPS, AppStore et ses applications,WiFi, 3G )
Le principal problème vient du fait que la batterie n’est pas amovible ce qui ne permet pas d’en posséder plusieurs.



Le multimédia:
L’écran est plus que satisfaisant. Je dirais même plus, l’écran multi-touch de l’iPhone 3G est tout ce que l’on peut espérer de mieux en matière de lecteur multimédia nomade. En effet, avec la résolution de 480 x 320 pixels pour 3,5 pouces, l’écran devient parfait pour tout type d’utilisation. Ainsi toutes les fonctionnalités de l’iPhone 3G exploitent parfaitement la taille et la résolution de l’écran.

La fonction principale de ce lecteur multimédia est la musique, une fonction qui est ici couplée avec une interface utilisateur hors du commun très pratique à utiliser. On regrettera peut être qu’il ne soit pas possible de faire plus de réglages. En tant que baladeur MP3 GSM, il aurait été très appréciable de retrouver un véritable égaliseur et la possibilité de faire des playlists directement sur le mobile.



De plus le gros problème de ce lecteur, c’est certainement le nombre de formats supportés… (ex : le DivX). Il sera donc indispensable d’utiliser un convertisseur pour mettre vos vidéos au bon format pour profiter un maximum du superbe écran de l’iPhone.

La musique et la vidéo ne sont pas les seules fonctions du mobile multimédias, les possibilités sont nombreuses : livres audio, podcasts, galeries de photos… Une galerie photo excellente avec une navigation toujours aussi facile avec un seul doigt ou plusieurs, l’iPhone 3G est vraiment un must en matière d’ergonomie. On regrettera juste le passage obligatoire par le redimensionnement des photos automatiquement par iTunes. Du coup, il est parfois difficile d’ajuster la photo pour que la qualité reste au rendez vous. 


Appareil photo:
Un appareil photo de 2 MégaPixels n’est vraiment pas l’idéal pour un téléphone aussi complet. On regrettera qu’Apple n’ai pas fait un effort en ce qui concerne la résolution de son appareil. De plus, il n’est pas équipé de Flash, ni d’autofocus. Malgré le peu de réglages, les photos sont tout de même satisfaisantes pour un 2 MégaPixels, sans compter que c’est une fonctionnalité très facile à utiliser et accessible depuis plusieurs endroits sur l’iPhone 3G. A noter qu’il ne permet pas l’enregistrement de vidéo pour l’instant, quelques développeurs ont réalisés des applications pour remédier à ce problème mais sans réel succès. (Géotaguer : voir partie suivante)

Le GPS:

Le GPS est une fonction que la plupart des gens réclamaient pour cette nouvelle version de l’iPhone 3G. Absente sur la première génération, le logiciel Maps était utilisable quasiment qu’en WiFi car en l’absence de 3G, les réseaux EDGE peu rapides, ne permettaient pas de bénéficier correctement du service de Google. Avec son module A-GPS, l’iPhone a finalement de quoi séduire les plus aventureux. Certes Google Maps est un outil puissant et pratique au quotidien sur l’iPhone 3G, mais la puce 3G n’exploite pas encore correctement le service puisqu’elle sert seulement à se situer sur la carte. Le calcul de la position est plus rapide en 3G ou WiFi en triangulation que la puce GPS activée, sans compter les erreurs non compréhensible d’une bonne vingtaine de mètres parfois, en plein Paris. Du coup, trouver son chemin n’est pas vraiment le plus pratique. Heureusement, la mise à jour 2.1 du firmware devrait corriger ceci. Pas véritablement utilisable comme suite de navigation par satellite et inutilisable au quotidien en voiture, il sera nécessaire d’attendre l’arrivée d’une véritable suite logicielle GPS telle que TomTom pour profiter des capacités de l’iPhone 3G.

Bon point, la puce GPS est utilisable dans un bon nombre d’applications. Sur l’AppStore, il est facile de retrouver des petites applications qui auront besoin de votre position satellite pour vous situer. En interne, l’appareil photo demande à son lancement si vous voulez utiliser le module pour géotagger les photos et ainsi savoir exactement où vous vous trouviez lors de la capture d’image. Un service qui sera par exemple compatible avec Flickr de Yahoo! et ainsi permettre aux internautes de situer votre cliché.

L’Internet mobile:
Dès les premiers dessins de l’iPhone, Apple a décidé de consacrer son mobile au multimédia et à l’Internet. De ce fait, il fallait obligatoirement développer une application capable d’afficher des sites Internet de manière rapide et facile tout en gardant la bonne structure de la mise en page. C’est donc une déclinaison du navigateur Safari nommé Safari Mobile qui prend place dans le système d’exploitation Mac OSX Mobile de l’iPhone 3G.
Grâce à la 3G ou le WiFi, les performances de Safari Mobile sont pleinement exploitées. Il a d’ailleurs été élu « navigateur le plus rapide sur mobile » il y a quelques jours en comparaison avec Opera 9.5 et Skyfire. L’affichage des pages est parfait puisqu’il gère une page Internet exactement comme votre ordinateur. Il est possible de zoomer sur différentes zones et de faire défiler la page. Outre l’affichage des pages Web classiques, de nombreux sites ont développé des versions optimisées pour ce téléphone et son navigateur. De plus, si parmi les nombreuses applications de l’AppStore vous ne trouvez pas votre bonheur, il existe de nombreuses « WebApp ». Ce sont en fait des sites Internet qui se transforment en véritable outils pour votre iPhone. Elles fonctionnement bien souvent comme un site Internet optimisé.

Toujours grâce au système d’exploitation, Safari Mobile est très ergonomique et s’utilise avec les doigts de manière horizontale ou verticale, il suffit d’incliner le mobile du côté voulu.


Les applications : AppStore et iTunes:
La plus grosse nouveauté de l’iPhone 3G et surtout le firmware 2.0 est l’ouverture de se dernier aux applications extérieurs. L’iPhone 3G permet désormais grâce à l’AppStore l’installation d’un très grand nombre d’applications validées par Apple. Un grand nombre de ces applications sont gratuites mais il en existe quelques unes de payantes.
 
Les personnes qui trouvaient l’iPhone 3G limité vont probablement revenir sur leur décision en découvrant les nombreuses possibilités lorsque l’on ajoute des fonctionnalités grâce à l’AppStore. Actuellement, le choix n’est pas immense, mais chaque semaine de nombreuses nouveautés sont ajoutées. L’AppStore est accessible depuis l’iPhone ou depuis iTunes à condition d’avoir installé la version 7.7 au minimum. L’AppStore dans sa version iPhone permet de télécharger et d’installer des applications peu importe où vous vous trouver, il suffit de se connecter avec son compte Mac. Pour les applications payantes, l’argent est directement retiré sur votre compte si vous avez rempli vos informations bancaires avec iTunes au préalable.

ITunes est le logiciel obligatoire à posséder si l’on veut se servir de l’iPhone 3G. En effet, au premier démarrage il est obligatoire d’activer le produit via le logiciel. Par la suite, iTunes permet de synchroniser sa musique, ses photos et vidéos ainsi que les informations PIM en plus des applications de l’AppStore.

Quelques alternatives existent mais ne sont malheureusement pas aussi performantes et ne promettent pas les même choses. iTunes est un bon logiciel mais qui reste un point négatif puisqu’il est obligatoire. Du coup, pour avoir un iPhone 3G il est obligatoire d’avoir une connexion Internet, donc un ordinateur Mac ou PC.

La synchronisation est très pratique pour avoir ses favoris, ses mails, ses contacts, ses photos etc… sur son mobile, mais il est dommage que l’iPhone 3G ne soit synchronisable qu’avec un seul ordinateur. Les habitués de la synchronisation travail et maison devront ici trouver une alternative illégale probablement.

Sur le firmware commercialisé, un problème de synchronisation est présent si vous avez téléchargé des applications depuis le mobile. Ce problème sera corrigé avec la mise à jour 2.0.1 ou 2.1 ! En attendant, nous vous recommandons de télécharger vos applications via l’AppStore d’iTunes.


Conclusion:
Cette nouvelle version de l’iPhone 3G est certainement beaucoup plus intéressante que la première. Avec un design actuellement incomparable et un système d’exploitation novateur, l’iPhone 3G en séduit plus d’un surtout qu’il est désormais proposé à un prix très attractif.



Apple, débutant en matière de téléphonie mobile ne s’est pas trompé en se servant de son savoir faire en matière de lecteur multimédia et des technologies en général, pour finalement dévoiler deux nouveaux téléphones « différents ». L’iPhone séduit, l’iPhone se vend comme des petits pains, à l’heure actuelle, beaucoup de boutiques sont d’ailleurs en rupture de stock.

L’iPhone est un lecteur multimédia incomparable et la machine idéale pour surfer sur Internet dans toutes les situations maintenant qu’il intègre la 3G. On regrettera peut être qu’il ne puisse pas servir de Modem. Avec un système d’exploitation Mac OSX Mobile il est très agréable à utiliser malgré quelques petits problèmes de jeunesse au niveau du firmware 2.0 peut être pas encore parfaitement abouti.

Malgré ses petits manques que l’on ne cesse de rappeler, l’iPhone 3G s’est véritablement fait un place sur la marché et est devenu un point de comparaison dès que l’on évoque la téléphonie mobile. Source d’inspiration pour de nombreux concurrents d’Apple, l’iPhone 3G risque de conquérir encore beaucoup de personnes.

Test et deballage IPhone 3G:


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article